Prévention et promotion de la santé des étudiants : un enjeu au cœur de trois journées de formation

La FAGE organise régulièrement des événements de formation thématique à destination de son réseau. En cette rentrée elle a réuni une quinzaine de responsables associatifs et volontaires à venir parler de prévention et de promotion de la santé. Des journées d’échanges et de construction d’actions concrètes pour les militants de la FAGE.

Lancement de la mission

Période animée, la rentrée des fédérations de la FAGE est souvent l’occasion d’une large vague de recrutement : de bénévoles d’une part mais aussi de volontaires en mission de service civique sur des projets accompagnés par la FAGE. En effet, dans le cadre de sa démarche PPS (Prévention et Promotion de la Santé), six fédérations territoriales de son réseau ont recruté un volontaire dédié à ces questions : Strasbourg, Reims, Poitiers, Lyon, Clermont-Ferrand, Brest.

Les journées de formation que la FAGE vient d’organiser du 23 au 25 octobre marquent ainsi le lancement de la mission des volontaires venus accompagnés des élus des fédérations. Petite nouveauté cette année, elle a également souhaité ouvrir ce temps fort à l’ensemble de ses fédérations territoriales et de filière afin d’enrichir les discussions sur les nombreuses et larges thématiques abordées, mais aussi de mutualiser les différentes expériences.

Intervention des partenaires historiques

Durant ces trois journées, la FAGE a sollicité différents partenaires afin de profiter de leur expertise et d’une diversité d’intervention pour les participants. Ainsi Macif Prévention et Macif-Mutualité ont respectivement présenté leurs actions de prévention, les possibilités de partenariat sur les territoires ainsi qu’un éclairage technique sur le fonctionnement de la protection sociale en France.

Nous avons également accueilli un représentant du CNOUS, Florian Prussak, afin de travailler avec les étudiants sur l’animation et la prévention au sein des résidences universitaires. La Préfecture de police de Paris est également intervenue pour parler de sécurité routière autour d’ateliers et d’outils interactifs permettant une mise en situation des participants.

Enfin, comme c’est le cas pour la majorité de ses événements, la FAGE a souhaité apporter une touche culturelle, tout en restant dans la thématique globale des journées. Elle a ainsi organisé un ciné-débat avec la Fédéeh autour des questions que pose le handicap dans la société : accessibilité, représentation, insertion des jeunes, etc.

Des intervenants inédits

L’organisation de ces journées de formation a également été l’occasion de prendre contact avec de nouveaux interlocuteurs. La FAGE a eu le plaisir d’accueillir l’Association nationale pour l’éducation au gout des jeunes, une bonne occasion supplémentaire de faire du lien entre l’activité de PPS et celle des AGORAé. Enfin, les participants ont pu échanger avec une conseillère et thérapeute familiale du centre de planification de Montrouge autour de l’éducation à la sexualité et à la vie affective chez les jeunes. De belles perspectives de partenariat pour les associations présentes sur l’ensemble du territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *